VIGNOBLE GUILLAUME

Gel : une calamité dans les vignes

"Rien ne va, c'est la catastrophe". Xavier Guillaume, à la tête des vignobles Guillaume situés à Charcenne 70, annonce d'emblée la couleur. Il a déjà des vignes touchées par le gel mais il attend la fin de l'épisode, prévu vendredi, pour tirer un bilan. "C'est dommage car on était parti sur une année prometteuse", ajoute il. Mais il n'y a pas grand chose à faire contre dame Nature. Des solutions existent pour tenter de réchauffer l'atomosphère autour des vignes, comme la bougie, les éoliennes ou encore le survol d'un hélicoptère, mais ce sont des équipements chers à mettre en oeuvre et donc réservés aux grands domaines."Et si c'est pour s'en servir une fois tous les 10 ans", glisse encore Xavier Guillaume.

Article Est Républicain le 20/04/2017



Le vignoble de Haute-Saône n'est pas à la fête. "On est tous entre 20% et 50% de pertes", souffle Xavier Guillaume viticulteur à Charcenne. Lui se situe dans le haut de la fourchette, après une année 2016 qui n'a pas été florissante. "Le gel nous a causé de 10 à 15% de pertes l'an passé. Puis il y a eu de la pluie, les grappes ont avorté et se sont mise en vrille. C'est la plante qui se protège. Au final, on a perdu entre 40 à 50% de la récolte."

En 1991 déjà les vignerons haut-saônois avaient été sévèrement touchés. "Au lieu de faire 60 à 65 hectolitres à l'hectare, ça a été 1 pour les chardonnays et 1,5 pour le pinot." La pluie, qui s'est invitée en trombe Mardi, fait craindre le pire. "Jusqu'à présent ça ne se passait pas trop mal mais on nous annonce des grands froids. La nuit de jeudi à vendredi va être déterminante.

Article Est Républicain le 26/04/2017



Cinq vins médaillés au salon de Paris

A proximité des pépinières, le Vignoble Guillaume s'étend sur 43 hectares, de Gy à Charcenne. A sa tête Xavier, dont les vins sont revenus multimédaillés du concours général du salon international agricole de Paris. Cinq au total, un record : une d'or pour le pinot noir collection 2015, trois d'argent pour le chardonnay classique 2015, le pinot gris 2015 et le gamay 2015, une de bronze pour la fusion, un rouge pétillant assemblage de gamay, pinot noir, pinot meunier et sangiovese. "Une reconnaissance d'originalité. Nos terroirs permettent de belles expressions des vins. La surprise, pour la jury, c'est de découvrir d'où ils proviennent", estime Xavier Guillaume qui sera également en lice au Pro Wein de Dusseldorf, à partir du 19 Mars: "un des plus gros salon des vins au monde". Sur les 120 vins selectionnés, un viendra donc de Charcenne. "Un joli pied de nez", sourit-il, "alors que la Haute Saône n'est pas marquée comme département viticole au niveau national".


Article Est Républicain le 12/03/2017


Pinot Noir et Chardonnay, les pépites Hautes-Saônoises
Les vins de Charcenne, en Haute-Saône , existent depuis 1732. Mais aujourd'hui , les vins de pays, dont ils font partie , sont écrasés entre les coteaux de Toul au nord et les fameux vins jurassiens au sud. Sans parler des vins de Bourgogne et d'Alsace . Entre les deux, rien. « Ou alors des trésors », relativise Xavier Guillaume, producteur des nectars de Charcenne depuis 1989. Ce viticulteur est aussi président des vins de pays de Franche-Comté , donc bien placé pour promouvoir tous les « petits » oubliés.

Dimanche, les jurés du Concours général agricole des vins lui ont décerné trois médailles. Deux en or pour son Pinot noir et son Chardonnay classique. Une en argent pour son Pinot noir collection réservée. C'est cette dernière médaille qui, finalement, lui apporte le plus de satisfactions.

La recherche d'un vin dense et complexe , mais frais

« Je suis très surpris car ce cru est encore jeune . Nous le réservons pour la garde. Il aurait pu avoir un côté un peu austère, car il est en devenir . Finalement, il a plu. C'est extraordinaire . Cela veut dire que nous sommes désormais capables de sortir des vins très prometteurs. »

Xavier et son père , âgé de 91 ans, travaillent toujours ensemble pour élaborer des vins denses et complexes, mais frais. Ainsi, lorsqu'un amateur boit l'un de ses Chardonnay, par exemple , il bénéficie de notes qui évoluent en bouche, même après avoir avalé la première gorgée. « Ce vin dégage les papilles et se prête à différents mets, comme les volailles et le fromage », précise Xavier. « C'est ce mariage subtil, voulu par mon père avant moi, que je perpétue. C'est aussi la raison pour laquelle il s'exporte aussi bien aujourd'hui. »


Article Est Républicain le 23/02/2016

EARL VIGNOBLES GUILLAUME -

Copyright©2019 ISAGRI (1.21). Français

Langues